(Photo : Courtoisie)
Un documentaire a été réalisé pour souligner les 25 ans de la Maison de la Famille des Pays-d’en-Haut.
|

Maison de la Famille des Pays-d’en-Haut

Par Marie-Catherine Goudreau

L’année 2020 marquait le 25e anniversaire de la Maison de la Famille des Pays-d’en-Haut. Mais ce n’est que la semaine dernière que l’organisme a pu souligner officiellement cet évènement, en présentant un documentaire au Cinéma Pine à Sainte-Adèle.

Le documentaire tourné durant la pandémie met en lumière des employés et bénévoles de la Maison de la Famille, ainsi que des familles qui profitent de leurs services. « L’idée était de montrer ce qu’est le quotidien dans la maison. On a suivi des familles dans leurs activités, on a des témoignages de personnes impliquées dans l’organisme », souligne Isabelle Valiquette, directrice par intérim de la Maison.

En évolution depuis 1995

Les organismes de maison de la famille ont commencé à voir le jour dans les années 1940-50. À cette époque, il s’agissait surtout « d’écoles » pour les parents, nous explique Mme Valiquette. Les gens venaient y apprendre les compétences parentales.

Isabelle Valiquette est directrice par intérim de la Maison de la Famille.

Isabelle Valiquette est directrice par intérim de la
Maison de la Famille.

Puis avec le temps, la Maison a développé d’autres services, comme la halte-répit. Grâce à celle-ci, les parents qui n’ont pas d’options pour faire garder leurs enfants, ou qui ont besoin d’un répit, peuvent avoir accès à ce service une fois par semaine. « C’est vraiment très populaire en ce moment. On est plein ! », affirme Isabelle Valiquette.

En 1995, Gilles Hamel, de Wentworth-Nord, Lise Watson, de Sainte-Adèle, et Gaston Fraser, de Morin-Heights, fondent la première Maison de la Famille des Paysd’en- Haut. Celle-ci dessert tout le territoire de la MRC. Au début, c’était le CLSC des Laurentides qui parrainait l’organisme.

Au fil des années, la Maison de la Famille a occupé plusieurs endroits dans la région. Elle est installée « dans la grande maison » depuis 2003 sur le chemin Pierre-Péladeau à Sainte-Adèle.

« On a aussi développé des points de services dans plusieurs villes de la MRC, où l’on peut offrir nos activités », explique Isabelle Valiquette.

Pour visionner le documentaire, rendez-vous sur la chaîne YouTube de la Maison de la Famille des Pays-d’en- Haut ! Sur la même chaîne, on retrouve aussi des capsules comprenant des trucs et astuces pour les parents.

Des besoins dans la communauté

Selon la directrice, l’organisme répond aux besoins de tous, que ce soit au niveau social ou financier. « Certains ont des préjugés que la Maison de la Famille s’adresse aux gens dans le besoin. Oui, mais dans le besoin de parler, d’apprendre, d’être épaulé. On est un lieu d’écoute et on va te prendre comme tu es. On n’est pas des professionnels dans tout, mais on peut référer aux bonnes personnes », rapporte Mme Valiquette.

Depuis quelque temps, l’organisme souhaite surtout développer plus le « volet paternité ». Des activités destinées aux pères sont organisées, comme l’activité Père-Plus, un groupe d’échange entre pères. L’activité a comme objectif de « réfléchir à son rôle de père [pour] devenir encore un meilleur père ».

À noter que la Maison de la Famille des Pays-d’en-Haut sera fermée durant l’été, du 30 juin au 28 août. Des rassemblements dans les parcs et les plages de la région seront toutefois organisés au cours de la saison estivale.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.