MRC des Pays-d’en-Haut

MRC des Pays-d’en-Haut
Économie

Une bourse de 25 000$ pour 6 entrepreneurs

Afin d’offrir un coup de pouce à la relève entrepreneuriale de la MRC des Pays-d’en-Haut, le Centre local de développement (CLD) des Pays-d’en-Haut a accordé une aide financière de 25 000$ à cinq nouvelles entreprises de son territoire. Un support permettant à ces dernières de se développer de manière favorable.

Cette contribution financière s’inscrit dans le cadre du programme Jeunes Promoteurs, destiné à offrir un soutien financier et technique aux entrepreneurs de 18 à 35 ans dont l’objectif est de créer une entreprise ou d’en faire l’acquisition dans la MRC des Pays-d’en-Haut. Grâce à cette bourse, totalisant une part de 5 000$ pour chacun des entrepreneurs participants, cinq nouvelles entreprises ont vu le jour dans les Laurentides. Parmi celles-ci, Catherine Paré de l’entreprise «Catherine et chocolat» propose à ses clients différents types de chocolat, dont plusieurs classiques revisités. Afin d’accroître sa production pour mieux répondre à la demande de son art culinaire, cette jeune femme a récemment aménagé son atelier dans un nouveau local plus spacieux.

 

Pour leur part, Charles Boyer et Jean-Philippe Lapointe ont lancé l’entreprise «Éco-Actif». Un site web proposant une grande variété de produits et matériaux de construction neufs ou usagés à prix de liquidation. «Suite à mon expérience en construction, j’ai réalisé que les matériaux sont souvent perdus et que les inventaires s’accumulent, de là mon idée pour cette entreprise», raconte M. Boyer. Étant l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, le site «Éco-Actif» offre une solution écologique et économique.

 

Guillaume Caron a pour mission d’offrir un service inégalé d’entretien et de réparation de fourches et suspensions de vélos de montagne. Depuis ses débuts en 2007, son entreprise «S4 Suspension» commence à bien se faire connaître dans ce milieu plutôt extrême. Une passion qu’il a réussi à jumeler à transformer en profession.

 

En démarrage depuis quelques semaines, «Le Petit Gym de Piedmont» est également une initiative de trois jeunes entrepreneurs. Pour Mélanie Lord, copropriétaire, ce concept unique vise l’aide au développement des aptitudes physiques des enfants âgés entre 4 mois et 12 ans. Un lieu coloré offrant diverses activités de conditionnement physique, de gymnastique récréative, le tout pour l’amélioration des habiletés motrices des petits. «Le Petit Gym» offre également un camp de jour pour la période estivale.

 

De son côté, Pierre-Marc Pilon entrepreneur pour «Nuu Level» vise l’expansion de son service de représentation. La principale mission de cette entreprise est en fait d’offrir aux manufacturiers, via son réseau de contacts de représentants indépendants, un accès rapide sur l’ensemble du territoire nord-américain. Une entreprise dont les tâches principales sont le recrutement et la gestion de représentants qualifiés.

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Économie

  • Pot problèmes

    Chronique d’un X par Jean-Claude Tremblay jctremblayinc@gmail.com   J’avoue, j’ai d’abord voulu parler du sujet avec légèreté...

  • BLVD Céramique: duo de croissance

    Chronique affaires et économie Je savais cette boutique de bon goût et ça faisait longtemps que je...

  • Entre tradition et évolution : entretien avec François Riopel

    En juin dernier, la transaction a pris tout le monde par surprise, comme si un joueur vedette...

  • Sale campagne

    Chronique d’un X par Jean-Claude Tremblay jctremblayinc@gmail.com   Je ne parle pas d’un paysage rural caractérisé par...

X