(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Adultes, aînés et enfants se côtoieront au Centre sportif des Pays-d’en-Haut.
|

Le rêve du Centre sportif des Pays-d’en-Haut prend officiellement vie

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

La MRC des Pays-d’en-Haut sera en pleine effervescence, cette fin de semaine à Sainte-Adèle, alors que se succèderont la cérémonie d’inauguration et deux journées portes ouvertes, marquant l’ouverture officielle du Centre sportif des Pays-d’en-Haut.

Dignitaires et médias sont conviés à la coupe de ruban et aux discours de circonstance, ce vendredi dès 13h, alors que les citoyens pourront visiter les lieux samedi et dimanche, entre 12h et 16h.

« C’est l’aboutissement de plusieurs efforts. En venant visiter le Centre sportif, les 20 et 21 août, les gens vont avoir le désir de venir s’entraîner ou d’inscrire leurs enfants à des activités sportives. Les lieux sont conviviaux et modernes. Ils ont été pensés pour tous et toutes, des enfants aux adultes, sans oublier nos aînés », a lancé avec fierté le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, M. André Genest.

M. Genest souhaite que les citoyens puissent allier leurs activités extérieures à celles du Centre sportif. 

« On veut que les jeunes apprennent à nager très tôt dans leur vie. Nous songeons à offrir la gratuité pour ceux-ci. On espère aussi que nos aînés suivront les cours de natation ici. Ce n’est jamais évident de nager comme il le faut dans nos lacs, en eau libre. Si on peut éviter des noyades, ce sera tant mieux. »

L’engouement prévu par les dirigeants aux jours de visites a forcé ceux-ci à établir des scénarios précis.

« Les portes ouvertes se dérouleront sous la forme de parcours contrôlés, avec des guides attitrés. Nous sommes heureux d’accueillir les gens, mais en même temps, il faut que tout se déroule dans l’ordre et sécuritairement. »

Les coûts

Le contrat de construction du centre sportif a été octroyé à l’entreprise Pomerleau, pour édifier un complexe comprenant un bassin aquatique et une patinoire, pour la somme de 43 050 794,05 $, taxes incluses. Où en sont rendus les chiffres à l’ouverture ?

« Nous avons établi les scénarios de remboursement à partir d’un montant de 45 M$, selon la population des neuf villes participantes. Cela peut varier selon la fluctuation de la population. Avec la contribution des deux paliers du gouvernement (provincial et fédéral), qui ont confirmé une somme de 21,6 M$, il nous reste environ 24 M$ à financer. Mais il faut aussi considérer des ajustements. On doit être rendu aux alentours de 46 M$ pour le coût total », a spécifié M. Genest.

Clientèles

Les jeunes du réseau scolaire pourront bénéficier des installations du centre. « Le Centre de services scolaires des Laurentides possède une banque de 15 heures garantie, réservées pour les activités sportives hebdomadaires de leurs élèves. Un prof peut arriver là et faire pratiquer ce qu’il veut à son groupe. C’est à leur disposition pendant la semaine, dans leur bloc d’heures. Par ailleurs, la MRC et le Centre peuvent offrir du sport parascolaire aux institutions, comme l’école secondaire A.-N. Morin. Mais jusqu’à maintenant, nous n’avons pas reçu de demande de celle-ci. On ne connaît pas leurs intentions. Mais c’est disponible. On espère également que nos aînés viendront profiter du centre. Plusieurs s’entraînent encore sérieusement, mais par exemple, ne peuvent presque plus utiliser la piscine des hôtels de la région pour nager, sans être clients de ceux-ci. Nous répondrons donc également à leurs besoins pour garder la forme en piscine. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.