Challenge TransAndes

Challenge TransAndes
Journal Accès
Actualité

Benoît Simard couronné au Chili

Pendant qu’un froid sibérien s’abattait sur le Québec, Benoît Simard, de Prévost et son coéquipier néo-brunswickois Matthew Hadley ont profité de l’été sud-américain pour remporter la compétition en duo hommes de la course de vélo de montagne du Challenge TransAndes, disputée au Chili, du 21 au 26 janvier dernier.

 

Les deux athlètes ont parcouru les 400 kilomètres répartis en six étapes en un peu moins de 20h. Il s’agit d’une première victoire en trois participations pour Simard qui portait les couleurs de la formation Nativo Concept/Xprezo.

 

«Cette victoire est une belle surprise. Nous avions une bonne avance dès le jour un, alors nous n’avons eu qu’à la gérer aux étapes suivantes», souligne l’athlète prévostois. «C’était plus difficile qu’à mes autres participations. Il faut préciser que mon coéquipier a remporté le classement général de la Coupe Canada en 2011, alors il roule vite! Il y avait aussi de bons coureurs internationaux qui étaient présents.»

 

En roulant sur des terrains variés tels des volcans, des fermes ou des chemins forestiers, l’athlète des Laurentides a vécu

tout un contraste en comparaison de ses conditions d’entraînement des derniers mois.

«Disons que c’était difficile de passer d’un entraînement de vélo stationnaire d’un peu plus d’une heure pour ensuite se retrouver à faire des montées d’une heure trente sur un volcan, alors qu’il fait 35 degrés. Tout au long du parcours, les paysages changeaient beaucoup. C’était dépaysant et nous traversions plusieurs régions en passant sur les terres des fermiers. Les habitants ont semblé apprécier le spectacle.»

 

En plus de l’aspect sportif, le père de deux jeunes garçons et co-propriétaire de la boutique Espresso Sports souligne avoir apprécié le côté social de cet événement où participants, officiels et bénévoles se côtoient pendant près d’une semaine.

 

«À l’heure du souper, nous pouvions fraterniser avec tous ces gens. Et en plus, nous mangions de la nourriture locale. Les fruits et les légumes étaient toujours frais», de conclure celui qui a signifié son intention d’être au départ de l’édition 2014 du Challenge TransAndes.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X