Comité régional pour la protection des falaises

Comité régional pour la protection des falaises
Thomas Gallenne
Actualité

Acquisition de 40 hectares à Saint-Hippolyte

Le Comité régional pour la protection des falaises (CRPF) vient d’annoncer l’achat d’une propriété couvrant près de 40 hectares (environ 100 acres), dans le massif des falaises, secteur de la municipalité de Saint-Hippolyte.

 

Cette acquisition a été rendue possible grâce au soutien de partenaires importants: le gouvernement du Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) par l’entremise de son programme Partenaires pour la nature; Conservation de la nature Canada (CNC); le gouvernement du Canada par l’entremise du Programme de conservation des aires naturelles; la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement; la Fondation de la faune du Québec ainsi que la municipalité de Saint-Hippolyte. Le CRPF tient à souligner également le soutien financier de la communauté, qui l’appuie dans sa mission de conservation.

 

«Ce terrain revêt une valeur écologique indéniable par la diversité de la faune et de la flore. Sans oublier les paysages remarquables qui valent la peine d’être préservés, comme un escarpement d’un dénivelé de 100 mètres», mentionne Gilbert Tousignant, vice-président du CRPF. Éricka Thiériot, biologiste à l’emploi de l’organisme, indique de son côté que, parmi les plantes d’intérêt, on retrouve plusieurs noyers cendrés, un arbre en voie de disparition au Canada. La protection et la mise en valeur de ce territoire inclut l’aménagement de sentiers pour la randonnée pédestre, la raquette et le ski de fond. Le terrain est accessible par les Sentiers écologiques, dont l’entrée se situe à Saint-Hippolyte, à 4 km du village. On y accède par un stationnement sur le chemin du Lac-Morency.

 

«Aider une collectivité à cohabiter harmonieusement avec son environnement et à préserver le patrimoine naturel qu’elle transmettra aux

générations futures s’inscrit parfaitement dans la mission de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, souligne Catherine Leconte, directrice générale. Le travail conjoint du CRPF, de la municipalité de Saint-Hippolyte et des nombreux bénévoles qui ont à cœur de préserver ce site d’une grande richesse a encouragé la Fondation à contribuer à ce projet.»

 

Un terrain restauré par les bénévoles

Les 17 et 18 novembre derniers, le CRPF a organisé une corvée pour restaurer l’intégrité écologique du terrain nouvellement acquis. Une quarantaine de bénévoles ont enlevé divers débris. «Le parc des falaises est une affaire de cœur. Les bénévoles en sont la preuve», souligne Claude Bourque, président du CRPF, en les remerciant.

 

Une mission à poursuivre

Cette acquisition de 40 ha s’ajoute à une première de 8 ha réalisée par le CRPF en 2011 dans le même secteur. Le massif des falaises totalise 16 km2 dans les municipalités de Piedmont, de Prévost et de Saint-Hippolyte. À ce jour, le tiers du massif (5,3 km2) est protégé par le CRPF et par Conservation de la nature Canada (CNC). En 2010, CNC avait procédé à une acquisition majeure de 459 ha (4,6 km2).

 

Claude Bourque, président du CRPF, rappelle que pour accomplir la mission de conservation du massif, l’achat de terrains est une stratégie parmi d’autres : «Par exemple, des discussions sont en cours présentement pour conclure des ententes avec des propriétaires qui acceptent un statut de conservation de leurs terrains sans toutefois les vendre.»

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X