|

Deux autobus hybrides sillonneront les rues de Saint-Jérôme

Par Éric-Olivier Dallard

Le CIT innove

Mercredi, le Conseil intermunicipal de transport des Laurentides a annoncé la mise en service d’autobus hybrides sur deux circuits de Saint-Jérôme dès le 4 novembre. Il s’agit d’une première au Québec, tant du côté du CIT que du transporteur lui-même.

Cette initiative a été rendue possible grâce à l’implication de deux entreprises de la région, Transcobec et Nova Bus. Le président du CIT et maire de Blainville, François Cantin, a parlé d’un partenariat de la fierté, un projet qui aurait été qualifié de lubie, il n’y a pas si longtemps. En intégrant un système hybride à ses véhicules à planchers bas (LFS), Nova Bus arrive à réduire considérablement les émissions polluantes. GM Allison parlent de 90% moins monoxyde de carbone et d’hydrocarbures. En condition optimale, ces hybrides peuvent consommer de 20 à 30% moins de carburant qu’un véhicule conventionnel. Pour les passagers, le confort sera fera davantage sentir au niveau du bruit ambiant. Le roulement est plus doux et plus silencieux. Avec un système qui marie l’utilisation du diesel et de l’électricité, les départs et les arrêts sont également beaucoup moins brusques, puisque la propulsion électrique prédomine, dans un sens comme dans l’autre. C’est d’ailleurs là qu’on note les plus grandes économies d’essence. Pour le CIT, cette volonté d’agir pour contrer les changements climatiques a un coût. Il faut débourser le double pour l’achat d’un tel autobus, soit 720 000$. Par ce geste, l’organisme espère être la bougie d’allumage qui incitera d’autres transporteurs à faire de même dans le futur. Le CIT a également été parmi les premiers à utiliser des véhicules de taille moyenne pour les circuits moins achalandés.

Les premiers autobus du genre ont été lancés en novembre 2006. Une douzaine ont été construits depuis. Ceux-ci sont en opération à Montréal, Gatineau, en Ontario et dans l’Ouest canadien. Vancouver en a commandé près de 150 en prévision des Jeux de 2009. L’achalandage de la clientèle de CIT Laurentides a augmenté de 53% de septembre 2007 à 2008. Le président de Transcobec, Jean-Pierre Brunet, a indiqué que les hybrides seraient pris en considération lors du renouvellement du parc d’autobus de la compagnie.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.