Femmes et politique municipale

Femmes et politique municipale
Journal Accès
Actualité

Le mentorat sous toutes ses formes!

Initié par le Réseau des femmes des Laurentides (RFL), un déjeuner-causerie réunissant des élues et des candidates potentielles aux élections municipales de 2013 s’est tenu au Tutti Frutti de Rosemère jeudi dernier.

Dans le but de partager leurs expériences respectives et de démystifier la campagne électorale, près d’une dizaine de femmes ont profité de l’occasion pour échanger leur vision de la politique municipale. Dans une ambiance intimiste, les femmes réunies ont fait de cette occasion une véritable activité de mentorat.

 

La campagne électorale vue par des élues

Lors de ce déjeuner-causerie, l’accent a été mis d’emblée sur la campagne électorale. Truffés d’anecdotes personnelles, les propos des élues et des participantes ont tourné autour des grandes étapes de la campagne. Du dépôt de sa candidature au budget, en passant par la sollicitation porte-à-porte, les femmes présentes ont échangé sur des questions bien précises à la préparation de cette étape cruciale.

Fortes de leurs expériences personnelles, les trois élues ont partagé généreusement leurs savoirs et conseillé les futures candidates, notamment en ce qui concerne l’importance d’avoir un réseau solide, d’impliquer la famille, de demeurer intègre, de respecter sa propre personnalité, de bien se connaître et de se préparer adéquatement.

Parmi les discussions, les élues ont donné quelques conseils bien concrets sur la préparation et l’organisation de la campagne. Une élue a d’ailleurs partagé sa «meilleure méthode pour la sollicitation porte-à-porte des électeurs», au grand plaisir de toutes.

 

La politique au féminin

D’un point de vue plus personnel, les élues ont exprimé leur vision de la politique «au féminin» et de la façon différente des femmes de faire de la politique. L’une d’entre elles ajoutait que les femmes perçoivent la politique autrement: elles se questionnent davantage sur les raisons profondes qui les amènent – et les retiennent – à l’hôtel de ville. Malgré tout leur bagage, elles doutent plus souvent que leurs confrères de leurs compétences et cela les amène à se préparer plus longuement. Quoiqu’il en soit, les femmes s’avèrent un élément essentiel à la vie démocratique d’une communauté.

 

Un contexte difficile

Dans le contexte actuel qui assombrit le monde municipal et détourne les regards de ses aspects novateurs et positifs, la politique peut en rebuter certaines, mais aux dires de ces femmes, le contexte semble propice à un vent de changement. Les femmes se disent plutôt inspirées à changer les choses. Comme l’a mentionné discrètement une des élues présentes: «Ne le dites pas trop fort, mais la politique municipale, c’est une drogue! On devient vite accro à cette forme d’engagement communautaire».

Pour soutenir les candidatures féminines aux élections de novembre 2013, le Réseau des femmes des Laurentides offre de nombreux outils, des activités de réseautage et plusieurs ateliers de formation à toutes celles qui souhaitent s’engager dans l’aventure d’une campagne électorale.

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X