Josée Sabourin quitte le CPE de La Vallée

Josée Sabourin quitte le CPE de La Vallée
Martine Laval
Actualité

Après 11 ans au service de nos enfants

Après onze ans à la direction du Centre de la Petite Enfance de La Vallée à Piedmont, Josée Sabourin pose un regard nouveau sur sa vie et prend une pause.

 

Avec l’intention de rebondir, mais différemment, Josée Sabourin veut prendre le temps de contempler la vie, s’écouter penser, et laisser venir à elle l’inspiration du nouveau chemin qu’elle prendra, éventuellement. Elle veut profiter pleinement de sa famille durant les vacances estivales qui arrivent à grands pas. Les réflexions pour la suite des choses se feront durant ce temps. «Je ne me mets toutefois pas de limites.

 

Il est fort probable que la suite des choses soit en lien avec ma passion des enfants, de la famille, et de mon désir d’entraide et de soutien. Retourner quelques années aux études n’est pas impossible, déclare-t-elle. L’important pour l’instant c’est de prendre du recul et de dégager ma tête. Mon rôle de directrice demandait beaucoup de gestion de personnel, des familles, en plus de tout le côté technique, la comptabilité…» raconte Josée Sabourin.

 

Josée Sabourin a été enseignante au primaire pendant de nombreuses années puis a baigné sept ans dans le milieu préscolaire. Au début des années 2000, elle quitte Mirabel, afin de diriger le Centre de la Petite Enfance de La Vallée. Première chose à faire: en organiser le déménagement. Il est alors situé derrière la Caisse populaire de Saint-Sauveur. De 45 enfants que le CPE acceptait, il passe alors à 80.

Durant son mandat qui a duré 11 ans, Josée Sabourin et son conjoint Stéphane Lalande du CLD des Pays-d’en-Haut, ont adopté, par le biais de Centre jeunesse, deux petits garçons. La maman qui a tant souhaité le devenir, après avoir eu ses enfants auprès d’elle en garderie, se languit de son rôle maternel et désire vivre plus pleinement sa vie de famille. Passer plus de temps avec ses fils maintenant âgés de 10 et 5 ans devient une priorité dans sa vie.

 

Josée Sabourin quittera le CPE à la fin de l’année scolaire, mais elle ne se dit pas inquiète: «Je laisse le Centre entre de bonnes mains. On a un bon C.A.. Ils font un bon travail d’équipe. De plus il y a une très bonne équipe en place pour s’occuper du Centre. Je sais, je l’ai ‘‘choisie’’. J’ai ‘‘choisi’’ la gang déjà en place, et j’ai ‘‘choisi’’ les autres aussi. Je pars tranquille.»

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X