Le Comité quiétude Lac Rond de Sainte-Adèle interpelle la Ville

Le Comité quiétude Lac Rond de Sainte-Adèle interpelle la Ville
Thomas Gallenne
Actualité

«Pour survivre, le Chantecler doit-il polluer par le bruit?»

De juin à octobre 2014, plusieurs citoyens de Sainte-Adèle vivant autour du lac Rond disent avoir été sérieusement importunés par les bruits de discothèque provenant de la terrasse de l’hôtel Le Chantecler et ce, toutes les fins de semaines.

«Difficile d’aller au lit par de chaudes nuits d’été, toutes fenêtres fermées pour tenter de s’isoler du bruit!», lance Daniel Rocque, un des citoyens membre de ce comité.

Plusieurs plaintes ont été formulées auprès des responsables du Chantecler, de la Ville, de même que de la Sûreté du Québec et trois constats d’infraction ont été émis par la police aux disc-jockeys contrevenants.

Ces derniers ont contesté leur infraction en cour municipale, le 14 avril dernier. Ayant entendu les arguments des plaignants, des contrevenants, de la procureure de la ville et de l’avocat de la défense, le juge Jacques Laverdure a pris la cause en délibéré, reportant son jugement au mardi 2 juin prochain.

Un règlement concernant le bruit

La Ville de Sainte-Adèle dispose d’une réglementation concernant les nuisances sur son territoire qui interdit à quiconque, individu et commerce, l’utilisation d’«haut-parleur ou d’appareil amplificateur de sons à l’extérieur d’un édifice, (…) lorsque les sons produits par un tel haut-parleur ou appareil amplificateur sont susceptibles de troubler la paix, le confort, le repos, le bien-être du voisinage ou d’un seul citoyen ou de nature à empêcher l’usage paisible de la propriété dans le voisinage.» (Article 28).

Tout bruit émis entre 22h et 7h, dont l’intensité est de 40 dBa ou plus, de même qu’entre 7h et 22h, dont l’intensité est de 60dBa ou plus, est interdit.

Dépôt d’une pétition

Considérant la musique et l’animation de l’hôtel Le Chantecler comme une «nuisance intolérable pour les citadins soucieux de jouir de la quiétude et de la paix dans leur lieu de résidence et de villégiature», plus de soixante citoyens résidant sur les rues environnantes ont signé une pétition demandant à la Ville de Sainte-Adèle de faire respecter son propre règlement concernant la nuisance, particulièrement le bruit, par respect pour ses citoyens.

Le Comité quiétude Lac Rond qui a fait signé cette pétition l’a déposé au Conseil de Ville de Ste-Adèle, lors de son assemblée régulière du mardi 19 mai. «Notre comité est déterminé à ce que le règlement municipal concernant les nuisances sur le territoire de notre ville soit respecté», soutient M. Rocque qui invite ses citoyens importunés par le bruit, à déposer officiellement une plainte auprès de la SQ.

«Nous sommes conscients que l’hôtel Le Chantecler est un atout économique important dans la ville, mais nous considérons qu’il lui appartient de développer son potentiel de villégiature touristique en citoyen corporatif responsable et respectueux des règlements municipaux, ainsi que des citoyens de la Ville de Ste-Adèle», conclut-il.

Pour tout renseignement, on peut communiquer avec le Comité quiétude Lac Rond à cqlacrond@gmail.com.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X