|

Le pont Shaw: Lien routier ou cyclable?

Par Éric-Olivier Dallard

Dimanche dernier, une cinquantaine de manifestants ont marché le long de la route117 à Prévost, pour exiger la conservation du pont Shaw. Mais derrière cette structure d’acier centenaire, se cache un malaise beaucoup plus profond.

Désormais, trois groupes tendent à défendre ce lien routier, qui unifie le village d’est en ouest. La scission constatée au fil des mois au conseil municipal se traduit dans les moin-dres gestes ou commentaires des citoyens. D’un côté, les Amis du pont, fondé il y a 4 ans par Jean-Pierre Durand, Yvan Blondin et Clifford Gervais. De l’autre, le Comité du pont concocté à la hâte, après que le ministère des Transports (MTQ) eut décidé de fermer le pont à toute circulation. D’autres citoyens, anglophones ceux-là, auraient eux aussi commencé à poser quelques questions à la Ville.
À l’époque, une résolution du conseil envisageait la mise en réserve d’un fonds de 50 000$ par année en vue des rénovations, mais il semblerait qu’aucun argent n’y ait été versé à ce jour. En coulisses, des tractations auraient lieu pour établir une nouvelle structure qui joindrait le village de Saint-Hyppolite depuis l’autoroute 15, à la hauteur de la Porte du Nord. Des développeurs seraient particulièrement intéressés dans le dossier, d’autant plus que cela faciliterait la tâche pour les gros transporteurs en provenance de cette municipalité. On sait d’ores et déjà que le boulevard des Hauteurs souffre d’un trafic sans cesse croissant. Cette solution arriverait donc à point nommé. Dans les mois à venir, le MTQ aura à trancher entre les désirs d’une population et les besoins des développeurs. Une pétition circule toujours pour demander à ce que le pont soit préservé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.