Le salaire des élus…

Le salaire des élus…
Actualité

Ah! Les méchants élus abuseurs de fonds publics qui se paient des cocktails à nos frais! Ah! Les maudits élus qui se votent de grosses augmentations de salaire à même nos taxes et se pognent le beigne en riant de nous autres! Ah! Ah! Ah!

Et bien, j’ai des petites nouvelles pour vous. À part l’imbécile qui vous parle qui a remis son salaire de Maire et son compte de dépense aux lendemains de la fermeture des usines de textile, je crois qu’il est tout de même temps de faire le point sur cette importante question. Moi aussi, personnellement, je dénote un certain inconfort à se voter des augmentations à même les fonds publics. Par contre, on a beau critiquer les élus, qui accepterait d’en supporter la charge et la responsabilité?

Un élément de solution intéressant mérite d’être soulevé. Une entreprise qui gère 4 ou 5 millions de $ par année de chiffre d’affaires va payer son Président au moins 100 000$ par année. C’est normal pour le secteur privé. Pourtant, au niveau municipal, il n’est plus rare de voir les budgets municipaux de petites villes atteindre ces montants. Pourtant, on continue à croire qu’un salaire de 11000$ par année et un compte de dépense non imposable de 4000$ est largement suffisant. Comme les grandes gueules de salon disent… «Il a voulu être Maire, et bien qu’il endure sa vocation!» Ces gérants d’estrade ont malheureusement une vision folklorique de la créature municipale. Maintenant, nous gérons d’imposants parcs immobiliers et roulants, des centaines de lois et des ressources humaines avec toute la complexité que l’humain peut comporter de nos jours, sans compter les multiples conventions collectives. Bien évidemment, il faut aussi composer avec les rumeurs et les légendes urbaines qui finissent naturellement par salir votre réputation. Résultat: on finit par attirer dans malheureusement trop de cas, des cruches comme élus municipaux. À ne pas vouloir payer nos élus par une fausse moralité, on perpétue cette vision soirée canadienne de nos conseils municipaux. Comme le dit l’adage: on a les élus municipaux que l’on mérite. Vous payez pour de la scrap, et bien vous aurez de la scrap. Gérer une ville, c’est être aux commandes d’une grande entreprise avec les milliers d’actionnaires que sont les citoyens. La feriez-vous, cette sale job Certainement pas. Arrêtez donc de chialer!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X