|

Les enjeux du parc d’affaires La Rolland

Par Éric-Olivier Dallard

Un rapport «stratégique et financier»

Comme le rédacteur en chef d’Accès Eric-Olivier Dallard l’avait annoncé dans sa chronique Altitude du 18 juillet dernier, le seul parc industriel majeur de la MRC des Pays-d’en-Haut, La Rolland, est à vendre. «Mais pas à n’importe quell prix, a tenu à préciser le maire Claude Descôteaux. Nous tenons en priorité à preserver les emplois existants.»

C’est ce qui est ressorti d’une conférence tenue au parc d’affaires ce jeudi, où était présenté aux médias un document intitulé Rapport de diagnostic stratégique pour La Rolland, commandé par le Centre local de développement (CLD) des Pays-d’en-Haut au coût de 10 500$.

Suite au dépôt du Rapport, une rencontre conjointe qvec plusieurs partenaires socio-économiques du territoire permettait de résumer la situation et de traiter brièvement des recommandations. Un comité restreint, constitué de membres du conseil d’administration de la Corporation du parc d’affaires La Rolland et du directeur général du CLD, évalue actuellement l’ensemble des recommandations. Pour l’instant, les choix stratégiques qui sont, entre autres, analysés sont les suivants:
• le statu quo;
• la liquidation des actifs de la Corporation du parc d’affaires La Rolland;
• l’aménagement et la rénovation des espaces semi-aménagés;
• la liquidation partielle des actifs de la Corporation du parc d’affaires La Rolland;
• le développement des terrains industriels;
• la valorisation de certains bâtiments à des vocations sectorielles spécifiques.

Quant aux facteurs qui sont présentement pris en considération dans l’analyse des recommandations, ils sont:
• la valeur patrimoniale et historique
• l’apport financier récurrent de la Ville de Saint-Adèle et de ses citoyens;
• les emplois directs et indirect;
• la provenance des employés.

Malgré une situation financière fragile qui demande une contribution financière récurrante importante de la part de la Ville de Saint-Adèle, l’ensemble des partenaires ivestis au dossier d’entendent à prioriser le maintien des nombreux emplois créés par les entreprises qui louent actuellement des espaces dans le seul parc industriel d’envergure de la MRC des Pays-d’en-Haut.
«Peut-être devrions-nous travailler plus fort encore pour attirer des clients potentiels et les inviter à s’installer ici», a concede Stéphane Lalande, le directeur général du CLD.

Ne manquez pas la semaine prochaine dans Accès: une analyse du Rapport de diagnostic stratégique pour La Rolland, depose cette semaine.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.