Les escarpements de Piedmont et de Prévost

Les escarpements de Piedmont et de Prévost
Thomas Gallenne
Actualité

La réserve naturelle Alfred-Kelly enfin inaugurée

Les escarpements de Piedmont et de Prévost, paysage emblématique, «signature d’entrée» des Laurentides a reçu officiellement le nom de réserve naturelle Alfred-Kelly, scellant ainsi son statut de protection reconnu par le gouvernement du Québec.

 

En présence d’Yves-François Blanchet, ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs(MDDEFP) et d’une cinquantaine de dignitaires locaux, la vice-présidente de Conservation de la nature au Québec s’est dite fière de cet événement. «À seulement 60 km de Montréal et représentant un territoire idéal pour la découverte de la nature, les escarpements sont fréquentés depuis très longtemps et en toutes saisons. Notre organisme continuera de permettre l’accès à sa propriété, en tenant compte des habitats fragiles à protéger et en déterminant les activités et usages compatibles avec la conservation des milieux naturels», a déclaré Nathalie Zinger.

 

Un territoire unique protégé

Située en plein cœur des escarpements de Piedmont et de Prévost dans les Laurentides et d’une superficie de près de 500 hectares, la réserve assure la conservation de milieux naturels exceptionnels et la sauvegarde d’espèces en situation précaire comme le faucon pèlerin. L’acquisition de ce territoire a été appuyée par une aide financière de plus de 2,2M$ octroyés par le MDDEFP. «Le statut de réserve naturelle permettra dorénavant d’assurer une protection accrue de ces milieux naturels d’une très grande valeur écologique», a souligné le ministre Blanchet.

 

Conservation de la nature demeure toujours propriétaire du territoire, mais l’entente de reconnaissance établie avec le Ministère permet d’officialiser son statut de protection et de le faire reconnaître au registre des aires protégées du Québec pour ainsi participer à l’objectif d’atteindre la protection de 12% du territoire québécois d’ici 2015.

Une collaboration pour l’avenir

Ce grand projet de conservation pour les générations présentes et futures dépasse les frontières administratives et permettra à plusieurs partenaires de mettre en œuvre une vision commune du territoire.

Des panneaux d’informations officiels seront installés dans plusieurs endroits publics de Piedmont et de Prévost pour inviter la population à visiter cette réserve naturelle et reconnaître le support des divers partenaires du projet.

 

Le comité consultatif de gestion, constitué de la municipalité de Piedmont, la ville de Prévost, le Comité régional pour la protection des falaises, Protection des oiseaux du Québec et Conservation de la nature élaborera un plan directeur afin d’assurer la mise en valeur du site en ralliant conservation, éducation et gestion.

 

«La Municipalité de Piedmont jouera un rôle de premier plan dans le maintien de l’accessibilité au public de la réserve naturelle Alfred-Kelly. La municipalité participera à l’aménagement du territoire pour la pratique d’activités communautaires récréatives pour les familles de Piedmont et des alentours», a mentionné Clément Cardin, maire de Piedmont.

 

Pour sa part, le maire de Prévost, Germain Richer, a précisé qu’en 2008, sa ville est devenue un partenaire officiel pour l’acquisition de la toute première propriété. «Aujourd’hui, nous réaffirmons notre appui dans la poursuite de la protection des habitats naturels de valeur comme celui-ci», a insisté ce dernier.

 

Claude Bourque, président du Comité régional pour la protection des falaises (CRPF), rappelle que son organisme est fier de s’associer à Conservation de la nature pour la mise en valeur de cette réserve. «L’établissement de la réserve naturelle Alfred-Kelly représente l’aboutissement de plusieurs années de travail par les bénévoles du Comité régional pour la protection des falaises», mentionne-t-il.

 

Conservation de la nature est un organisme privé à but non lucratif, qui assure la conservation à long terme de milieux naturels

présentant une importance pour la diversité biologique. Pour plus d’informations sur Conservation de la nature, visitez le www.conservationdelanature.ca.

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Actualité

X