Michel Lagacé ferme la porte

Michel Lagacé ferme la porte
Actualité

Élections municipales 2013

Michel Lagacé a confirmé à Accès qu’il ne briguera pas la mairie de Saint-Sauveur aux prochaines élections municipales, prévues dans un peu moins d’un an, une décision qu’il annoncera officiellement lundi prochain… M. Lagacé tirera donc sa révérence dès la fin de son second mandat à titre de premier magistrat de Saint-Sauveur, et ce de façon, affirme-t-il, «irrévocable».

«Vous savez, un peu de tout de cette fonction de maire me manquera… mais ce qui me manquera le plus de la politique municipale  ̶  un travail qui permet d’entretenir un véritable rapport de proximité avec la réalité des citoyens   ̶ , c’est clairement le fait d’aider les gens; en fait c’est vrai que je vais peut-être trouver le temps long une fois que je serai hors de ce tourbillon… je pense d’ailleurs à m’impliquer après la fin de ce présent mandat auprès d’organismes qui font du bénévolat chez nous afin de continuer d’avoir ce sentiment d’aider», a-t-il confié à Accès.

Pourquoi?

Bien qu’il ait annoncé dès le début de son premier mandat à la mairie qu’il ne «ferait pas plus de deux mandats comme maire de Saint-Sauveur», le doute planait jusqu’à maintenant sur ses intentions quant aux élections municipales de 2013, un doute qu’il n’avait jamais vraiment dissipé jusqu’à aujourd’hui.

«La politique, ça use; oui, c’est gratifiant à plusieurs égards, souligne-t-il. Mais je crois que j’aurai accompli ce que j’avais à faire à la fin de ce mandat… et puis j’entends consacrer du temps à mon petit-fils, à ceux que j’aime, et à mes passions que sont la chasse, la pêche, la nature… En fait, cette décision, c’est comme un cadeau de Noël que je me fais!», lance le maire sauverois.

Un poids parfois lourd à porter

Le maire, dont l’intégrité n’a jamais  été mise en doute au cours des années même par ses plus ardents adversaires, trouve particulièrement difficile à vivre la crise que traverse actuellement le monde de la politique municipale: «Même lancées à la blague, toutes les allusions aux « enveloppes brunes » et autres formes de collusion, et bien ça finit par nous atteindre. J’aimerais que l’on se souvienne de mon passage politique à Saint-Sauveur comme de celui d’un homme honnête et passionné.» Il déplore du même souffle que ce climat de suspicion qui pèse sur la classe politique nuise à la relève: «J’aimerais beaucoup que plus de jeunes s’impliquent en politique municipale, je crois que nos municipalités en ont besoin»

Si ses décisions n’ont pas toujours fait l’unanimité au cours des deux mandats qu’il aura accomplis quand il remettra à son successeur les clés de la Ville, M. Lagacé n’en regrette jusqu’ici que peu: «Bien sûr qu’il y a certaines choses que je ferais différemment avec le recul, mais je crois dans l’ensemble que mon équipe et moi avons servi les intérêts des Sauverois avec discernement et justesse. La qualité de vie à Saint-Sauveur a été haussée, les taxes ont été maintenues à un niveau remarquablement bas et nous avons su à la fois gérer les problématiques à venir (comme l’engorgement du boulevard Jean-Adam et l’importance d’assurer son dégagement le plus rapide possible pour les automobilistes qui veulent accéder à Morin-Heights ou à Saint-Adolphe-d’Howard), tout en proposant à la population des projets en harmonie avec l’identité de cet endroit précieux qu’ils habitent (comme un hôtel-de-ville « écologique », le circuit patrimonial, encore les 3,5 km de sentiers de patin).»

Et après?

Malgré cette annonce de son retrait de la prochaine course électorale, Michel Lagacé entend encore mener à terme au cours des prochains mois certains projets auxquels il tient pour Saint-Sauveur, et qu’il juge «porteurs»: «Je crois au projet de la piscine, je travaille fort pour l’obtention des subventions nécessaires à sa réalisation sans impact sur le niveau de taxes des citoyens; j’aimerais aussi voir complétés les trottoirs de la rue de la Gare… et je vous le prédis: Saint-Sauveur deviendra un jour une municipalité avant tout piétonnière et cyclable, c’est une vision à laquelle j’adhère!»

Enfin, au sujet des prochaines élections, M. Lagacé clame haut et fort qu’il s’assurera que la population aura des «candidats solides» à sa succession: «Il n’est pas question que je laisse l’avenir de cet endroit que j’aime entre les mains de n’importe qui.»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X