On n’a plus les grands-parents qu’on avait!

On n’a plus les grands-parents qu’on avait!
Journal Accès
Actualité

Jadis, les grands-parents étaient de vieilles personnes souvent fragiles, à qui l’on rendait visite le dimanche. Rien à voir avec bon nombre de grands-parents d’aujourd’hui, qui font du sport avec leurs petits-enfants, quand ils ne conversent pas avec eux sur Facebook!

C’est grâce à Jimmy Carter, ex-président des États-Unis, que les grands-parents ont obtenu leur journée thématique, tout comme les mères et les pères. Une directive présidentielle a en effet rendu cette fête officielle, en 1978. Au Québec, elle est célébrée depuis 1985 et l’Institut de la famille (www.institutfamille.org) s’y associe depuis neuf ans en proposant des activités. Était-ce nécessaire de créer une journée dédiée aux grands-parents? Poser la question, c’est y répondre. On n’a qu’à penser à tout ce que les grands-parents apportent à la cellule familiale. Ils soutiennent les parents, comprennent les petits-enfants, transmettent leur savoir, sont des modèles par leurs valeurs bien ancrées, ne ménagent pas leurs manifestions de fierté envers nos moindres accomplissements, sans oublier qu’ils démontrent leur affection d’une manière bien à eux, qui touche notre âme à tous coups. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, instaurez une nouvelle tradition en cette Journée des grands-parents : passez voir votre mamie et votre papi et remettez-leur un petit cadeau ainsi qu’une carte dans laquelle vous aurez pris soin d’écrire quelques phrases bien senties. Vos grands-parents le méritent bien!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X