P-A Méthot: Petites histoires, grandes épopées!

P-A Méthot: Petites histoires, grandes épopées!
Martine Laval
Actualité

Paul-André Méthot est une véritable comète dans le monde de l’humour. Bien qu’il roule sa bosse depuis l’an 2000, il s’est particulièrement révélé « plus gros que nature » en 2013 avec son premier spectacle solo. Une trainée lumineuse le suit depuis partout où il passe, et sa réputation de raconteur authentique, touchant et tordant grandit à la vitesse de l’éclair. Un autre monstre de l’humour est né et s’ajoute à la liste des meilleurs talents comiques québécois. Entretien avec celui dont le conte est, sans aucun doute, Plus gros que nature!

Pourquoi Plus gros que nature comme titre de spectacle P-A?

C’est dans la manière que j’ai de raconter les choses. Je prends des petites histoires de ma vie de tous les jours et j’en fais des épopées! J’aime parler des choses que je connais, raconter des histoires où je suis impliqué. Je ne ris de personne dans mon show… à part de moi!

           

Est-ce que c’est ce qui justifie la popularité du spectacle?

Je pense que beaucoup de gens s’y retrouvent. Ils découvrent quelqu’un qui s’prend pas au sérieux et qui rit de lui-même. Le public est content et ne se sent pas coupable, puisqu’il rit de moi… avec ma permission!

 

Parles-tu aussi de tes hauts, tes bas, ta bipolarité, tes émotions, pour que les gens se sentent concernés et près de toi?

Oui, je parle de ma bipolarité, du décès de mon père, de ma famille, de mon rôle de papa, de plein d’expériences que j’ai faites au cours de ma vie. Les gens aiment ça parce qu’ils s’aperçoivent que je ne leur conte pas de menteries. Assez authentique comme spectacle!

 

Tu vis à Québec, mais est-ce que ta Gaspésie natale te manque?

Oui, vraiment beaucoup! Y’a quelque chose de particulier là-bas, autant chez les gens que dans la manière de vivre. J’aimerais y retourner quand je serai plus vieux. Rien faire! Juste apprécier que la température est bizarre, qu’il fait jamais trop chaud, pis qu’il vente! Je dis souvent à la blague que je vais mourir en Gaspésie. 

 

Est-ce que Véronique, ton épouse, est Gaspésienne?

Non! C’est une Beaucerone. Ça fait de notre fille « une crevette qui goûte l’érable »!

 

Zoé, ta fillette, a quatre ans. Quelles valeurs veux-tu lui transmettre?

L’authenticité! Ça sert à rien de te faire croire dans la vie que t’es pas ce que t’es! Et la tolérance! Parce que s’il y a bien une chose que je déteste dans la vie, c’est l’intolérance, le jugement! 

 

Tu as des dates de tournée jusqu’en 2017! Quel régime de vie essaies-tu d’avoir à travers ta vie professionnelle très active?

J’essaie le plus possible de réserver mon temps libre à ma famille. C’est ma priorité. Je dirais d’ailleurs que c’est la seule bête noire dans ma vie, de ne pas passer assez de temps avec elle. Parfois, je peux les emmener avec moi… comme au Patriote cet été. On va être ensemble. Pour moi, ma famille est au premier plan.

 

Bien que tu sois en plein dans ta tournée de Plus gros que nature, prépares-tu autre chose? As-tu un rythme d’écriture?

J’ai des émissions qui roulent à la télé, je fais des festivals – je viens d’en animer un pour la première fois d’ailleurs –, et il y a eu le gros événement du Centre Bell en mai. Pour l’écriture, j’pousse pas! J’attends que ça vienne. La vie est tellement l’fun avec moi! Il y a plein de situations que je vis tous les jours qui m’inspirent. J’me lève pas en me disant : « Aujourd’hui, j’écris des jokes! ». Quand l’inspiration vient, je me mets dedans! De toute façon, j’ai tellement de stock en réserve depuis des années, que le prochain show est presque prêt!

 

Si ce n’était pas l’humour, ce serait quoi?

J’aimerais ouvrir un resto à Québec! J’aime l’humour, j’en mange! Mais j’aimerais avoir un p’tit resto sympathique, rencontrer les gens, leur serrer la main, leur dire qu’ils sont les bienvenus.

 

C’est quoi ta relation avec la nourriture si tu veux un resto?

Je suis tellement gourmand! J’aime découvrir des saveurs, j’aime ça essayer!

 

Est-ce que tu cuisinerais?

Mets-en! J’adore cuisiner! Dans la revue Summum Grill de cet été, il y a une recette de hamburger que je fais, et une recette de patates grelots au gras de canard, déglacées au miel de trèfle. Vraiment bon!

 

Un petit mot pour les spectateurs du Patriote?

Moi, j’vous offre la possibilité de décrocher pendant deux heures! N’ayez pas d’attente… vous sortirez pas de d’là plus intelligent! Mais vous allez passer une belle soirée! Pis j’vais prendre soin d’vous autres!

P-A Méthot sera au théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts les vendredis et samedis. du 10 juillet au 1er août, 819 326-3655, www.theatrepatriote.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X