Québec, qu’as-tu fait de ton baptême?

Québec, qu’as-tu fait de ton baptême?
Actualité

Après les propos de André Drouin devant la Commission Bouchard-Taylor aux Trois-Rivières, je croyais avoir tout entendu. Bien sûr, il y a le type «imbécile qui dit n’importe quoi» et le type intelligent qui dit des niaiseries. Le Cardinal Ouellet appartient à cette dernière catégorie. Car pour être Cardinal et Primat de l’église Canadienne, il faut très certainement avoir navigué politiquement à l’intérieur de l’Église, et très certainement avoir un minimum d’intelligence. Mais comme disait mon père, un diplôme, ça ne donne pas du plomb dans la tête, et nous en avons eu une preuve encore aujourd’hui!

Voici quelques déclarations du Cardinal Ouellet à propos de la Nation québécoise:

En parlant de la langue française et de la religion catholique, on aurait cru entendre Mgr Ouellet commenter le rapport Johnson sur l’effondrement du viaduc de la Concorde: «Ces deux piliers devront s’épauler ou crouler ensemble». Bien évidemment, le vieux dicton: La Foi gardienne de la Langue et la Langue, gardienne de la Foi. Ce slogan fonctionnait pour une société peu instruite. En 2007, Mgr. Ouellet nous prend-il pour un peuple de bâtards? Il faut réellement être un imbécile pour croire une affirmation de la sorte aujourd’hui. Le français s’apprend par la grammaire, les règles et la pratique (lecture, conversation et dictée). Quant à sa survie, la religion n’a rien à voir là-dedans. Puis, vinrent les menaces et la colère de Dieu, comme dans le bon vieux temps: «Un peuple dont l’identité a été fortement configurée pendant des siècles par la foi catholique ne peut pas du jour au lendemain se vider de sa substance sans qu’il en résulte des conséquences graves.» Faisant un appel à tous, le Primat de l’église canadienne a prêché pour le retour en force de la quête (monétaire) le dimanche, Jour du Seigneur: «Le Québec est mûr pour une nouvelle évangélisation en profondeur et pour un retour aux sources de notre histoire.» Et la question qui tue: «Il est grand temps de se demander: Québec, qu’as-tu fait de ton baptême? Je veux une nouvelle entente pour que la religion puisse continuer à se transmettre à l’école.» Et pour conclure: «J’aimerais que la majorité catholique du Québec retrouve sa fierté.» Mgr. Ouellet: Permettez-moi d’être en désaccord avec vos propos qui relèvent – en 2007 – d’un bon conte de fées pour adultes. Oui, la religion catholique a le droit d’exister, mais pas plus qu’une autre de par le nombre de baptisés au Québec. La preuve: vos églises sont vides. Vous demandez aux Québécois de re-redécouvrire une religion qui s’oppose à l’égalité des femmes, à leur juste place dans votre organisation, au même titre que les hommes. En ce sens, il n’existe aucune différence perceptible entre un imam, un rabbin et un prêtre. Vous êtes tous une bande de misogynes qui considérez – au nom de la religion – la femme comme un être inférieur. Or, un Gouvernement qui se tient debout devrait vous mettre au fouet de la Charte des droits et libertés, sans exception. Comme c’est impossible au nom de cette liberté de croire en des êtres inférieurs, concentrons-nous alors sur la sphère publique. Ainsi, si vous vous comportiez en catholique humaniste, vous cesseriez immédiatement votre vision dépassée de la vie en société. Les femmes ne seraient plus vos boniches et vos servantes, vos prêtres pourraient avoir une vie sexuelle normale et non dans la clandestinité et les abus. Et vous cesseriez de faire la promotion de la vie de façon éhontée en prêchant aveuglément contre l’avortement. Vous seriez en mesure de connaître le sujet de vos sermons par vécu et expérience, surtout en matière de famille… Votre religion est semblable à celle qui prêcherait l’infériorité d’une race par rapport à l’autre. Nous sommes en 2007. La science nous a prouvé que vous aviez tort. Maintenant, cessez vos niaiseries ou gardez-les pour le privé. Vous n’avez plus votre place dans la sphère publique. Au moins, pour le bien de l’humanité, cachez-vous! Vous terminez votre intervention devant la Commission en soulignant la place de l’Amour dans votre religion… C’est cet amour qui justifie la poursuite de la ségrégation des conjoints de même sexe et leur exclusion de votre église? Mais en attendant, gardons la religion à la maison. L’État est déjà assez lourd à gérer sans y ajouter des éléments de folklore et de légendes.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X