|

Sainte-Adèle maintient sa position

Par Éric-Olivier Dallard

Négociations entre les cols bleus et la Ville

Après que les cols bleus de Sainte-Adèle aient dénoncé l’attribution de routes de déneigement au secteur privé, la Municipalité à tenu à exprimer sa position sur le dossier par voie de communiqué, que noous reproduisons ici intégralement…
«Le conseil municipal de Sainte-Adèle a choisi d’octroyer deux nouvelles zones de déneigement à des entrepreneurs sous-traitants dans les secteurs Lac Renaud et Mont-Sauvage.

Comme en témoignent les drapeaux affichés sur les camions de la Ville, les employés syndiqués n’appuient pas cette mesure. À cet effet, une rencontre s’est tenue avec les représentants des employés des travaux publics, le maire et les représentants de la direction afin d’expliquer aux employés la position de la Ville: “Je comprends que les employés puissent se sentir menacés, indique le maire Claude Descôteaux, et je souhaite les rassurer: la Ville s’engage à respecter les emplois actuels, mais aussi à garantir des services de qualité à la population dans un délai raisonnable sur l’ensemble de son territoire”.
“Les dernières saisons froides ont donné du fil à retordre aux municipalités. Je pense que plusieurs gestionnaires municipaux peuvent en témoigner. D’autres villes ont également adopté l’avenue de la sous-traitance, entre autres parce que les employés des travaux publics sont susceptibles d’être fortement sollicités pour assurer le bon état des routes et des trottoirs. Sans compter que la topographie montagneuse de Sainte-Adèle ajoute au défi! On doit repasser plus souvent dans les côtes”, poursuit le maire.

Le directeur des travaux publics, Normand Brisebois, explique la réalité avec laquelle il doit jongler: “Il reste 150 kilomètres de route à entretenir par nos 25 cols bleus en excluant les zones à contrat. Les villes sont assujetties à la loi 430 établie par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) qui dicte le nombre d’heures maximales de conduite de véhicules lourds par les employés. C’est une obligation que nous devons respecter et qui permet de veiller à la sécurité des conducteurs, des usagers de la route et d’effectuer l’entretien des équipements. En période d’intempéries la gestion des horaires devient un véritable casse-tête pour assurer l’entretien sur l’ensemble du réseau.”

Dans le même ordre d’idée, la Ville croit que l’apport de la sous-traitance lui donnera la souplesse nécessaire pour prêter main forte au déneigement effectué par les employés municipaux. Car il est certain que les employés et les équipements de déneigement de la municipalité seront pleinement mis à contribution.»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.