S’engager pour refaire le Monde…

S’engager pour refaire le Monde…
Thomas Gallenne
Actualité

Sommet international au Camp Y Kanawana

Le premier Sommet international de l’engagement jeunesse, organisé par un groupe de jeunes des YMCA du Québec s’est déroulé du 30 août au 3 septembre dernier au camp YMCA Kanawana basé à Saint-Sauveur. Une occasion unique pour une trentaine de jeunes venus des quatre coins de la planète, d’échanger pour… refaire le monde.

Thomas Gallenne

Les Young men’s christian association (YMCA) du Québec sont un organisme de bienfaisance qui aide les personnes de tous âges, particulièrement les enfants et les adolescents, à développer leur mieux-être. À l’aide des différents programmes et services qu’ils offrent, les différents centres YMCA parviennent à transmettre des valeurs telles que l’entraide, le respect, l’éducation et le bénévolat aux communautés qu’ils desservent. C’est dans cet esprit qu’un groupe de jeunes des YMCA du Québec a eu l’idée d’organiser le Sommet international de l’engagement jeunesse.

Du mieux-être à l’engagement collectif

Ce premier Sommet international visait à développer les habiletés de leadership de jeunes de 16 à 25 ans d’ici et d’ailleurs, et à les outiller à devenir des agents de changements locaux et globaux. Pendant leur séjour au camp, les participants ont pu prendre part à des ateliers et des discussions sur certains sujets d’actualités tels que l’éducation, le rôle des jeunes dans la démocratie, la traite des enfants, la responsabilité sociale des entreprises, la responsabilité collective face aux réfugiés climatiques, le vivre-ensemble entre peuples autochtones et non-autochtones.

Après chaque bloc de discussion, les jeunes pouvaient se détendre en participant à diverses activités de plein air.

«Ce projet s’est concrétisé suite à une formation offerte aux jeunes à l’automne dernier, explique Cathy Wong, agente de développement du secteur jeunesse au YMCA de Montréal. La participation a été tellement énergique qu’un groupe de jeunes a décidé de s’impliquer dans la mise en œuvre de ce sommet.» Et selon elle, la programmation découle de la mission du secteur jeunesse: contribuer au mieux-être et à la réussite des jeunes. «C’est incroyable, car ce sommet s’est organisé véritablement en juillet, et se déroule juste avant les élections. Cela ne pouvait pas mieux tomber», ajoute Mme Wong.

Des jeunes d’ici et d’ailleurs, volontaires et engagés

Les jeunes Montréalais Christine Hoang,

Karine Robitaille, Dina Mansour, Frédéric Rivest-Roy, Ando Herizo Andrianady et

Charlotte Smoley sont les organisateurs de cet événement réunissant des jeunes de divers horizons culturels et sociaux. «C’était une très belle expérience d’engagement, de m’impliquer dans la mise en œuvre de ce forum, avec d’autres jeunes de mon âge et le personnel du YMCA», a déclaré Mme Hoang.

En plus d’accueillir une trentaine de Canadiens, l’événement recevait une dizaine de participants étrangers, provenant d’Amérique du sud, d’Afrique ou d’Haïti, grâce au partenariat  international des YMCA.  

L’événement comptait sur la présence de nombreux conférenciers et panélistes pour diriger les différentes activités de discussion, tels que Widia Larivière, coordonnatrice jeunesse pour les Femmes autochtones du Québec, Isabelle Morin, députée NPD de Notre-Dame-de-Grâce/Lachine, et Marc Garneau qui a tenu un atelier sur l’espace et la politique.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Actualité

X