Alexis Gervais

Par Jean-Claude Tremblay
Alexis Gervais

Chronique : Au coin du feu

Alexis Gervais:
créateur inné, artiste assumé

La réputée designer Manon Leblanc l’appelle la « rock star des carreleurs », le renommé restaurateur et chef montréalais Fuad Alnirabie fait appel à lui pour mettre en lumière l’art du Moyen-Orient dans son restaurant, le mythique Damas, et ceux en devenir. Rencontre avec un grand laurentien, l’énigmatique fabricant de délices visuels, Alexis Gervais.

Réaction des employés au travail de céramique d’Alexis dans la plonge du restaurant Damas. Photo: Eddie Lord of the Fountain
Dans l’univers de l’artiste

En arrivant dans le stationnement de l’atelier, c’est l’interrogation : « Bonjour… dis-moi, qu’est-il arrivé à ta moto »?! demandais-je, en voyant ce joyau allemand un peu démonté. « J’ai décidé de me débarrasser de tout ce plastique – je veux exposer ses meilleurs atouts, en toute simplicité ». Voilà, je n’ai pas passé la porte que le ton est déjà donné : voici un homme qui ne peut s’empêcher de révéler la beauté, autrement cachée.
Derrière l’atelier, sa maison musée, où le père de la seule œuvre qui à ses yeux n’a point besoin d’être retouchée, sa fille adorée, m’invite à entrer dans son temple sacré. Tout est art, passion et création, dans la maison de Gervais le grand, l’artiste complet et ô combien attachant. Celui qui crée en étant inspiré d’une source empreinte de divinité, expose chez lui des artéfacts remplis de vitalité. On peut notamment y apercevoir des instruments et enceintes acoustiques datant de quelques décennies, reliées à un portable dernier cri, qui joue du Leonard Cohen bien senti – quelle décadence, je suis séduit!

Photos: Jean-Claude Tremblay

Entre Laurentides et soif d’authenticité

« Les Laurentides, c’est un lieu de prédilection où les splendides cours d’eaux regorgeant de pureté côtoient les magnifiques vallées. C’est là où il fait bon vivre… j’apprécie les gens, et aime me promener dans les épiceries qui débordent de fraîcheur, la région est inspirante et majestueuse… », me déclare avec passion, l’amoureux de sa région.
Lorsque l’on échange avec lui, on se rend vite compte que le monde selon Alexis, est un monde où tous devraient tenter d’exhiber le meilleur d’eux même. « Prends ce restaurant de la rue principale, ça manque d’inspiration. Je me demande pourquoi le propriétaire n’a pas décidé de concevoir les meilleurs plats du monde, en y mettant son empreinte unique, au lieu de servir quelque chose de générique ». Extrapolez sa déclaration chers lecteurs, et vous comprendrez qu’Alexis Gervais ne peut concevoir que quelqu’un puisse présenter autre chose que la réalisation totale et complète de son âme.

La relation privilégiée avec Lanois

Daniel Lanois est un des plus grands producteurs que le monde de la musique n’ait jamais connu, et un artiste d’exception qui a beaucoup influencé Alexis. Il a réalisé plusieurs de ses propres albums en plus de produire ceux de nombreux artistes internationaux comme U2, Peter Gabriel, Neil Young, Willie Nelson et Bob Dylan, pour ne nommer que ceux-là. Alexis et Daniel se sont liés d’amitié au fil des années ce qui a donné lieu à une pléiade de projets artistiques d’exceptions, comme le célèbre piano de Daniel, qu’Alexis a brillamment restauré pour en faire une œuvre d’art inestimable.

Le projet du restaurant Damas

« La Syrie c’est le berceau des arts, c’est facile de se laisser porter par tant de richesse et de créer des œuvres qui rendent hommage à cette culture », mentionne Alexis. Ainsi, pour créer une ambiance digne des attentes du chef et de ses partenaires, Alexis a mis le paquet! Il a étudié l’art syrien pendant deux ans et s’est ensuite mis au boulot, créant des agencements visuels extraordinaires au plus grand plaisir des employés et clients. Preuve de son extrême talent, empreint de droiture et d’excentricité, il s’est vu confier le mandat de revoir le décor de la plonge du restaurant, cet endroit normalement négligé. Alexis Gervais a mis le même soin à ce lieu que côtoient exclusivement les employés, qu’il a mis sur la majestueuse salle à manger. Vous n’avez qu’à reluquer la photo pour constater la réaction de ces derniers, abasourdis de découvrir leur nouvel espace de travail, pour comprendre toute la portée de quelqu’un qui ne fait jamais les choses à moitié.

Alexis Gervais exposé

Lorsqu’il ne s’affaire pas à tourner un clip pour une chanson du talentueux Ryan Kennedy, plusieurs de ces œuvres sont présentées, tant dans des expositions éphémères que, dans de conviviaux endroits permanents, comme chez Milot, le fameux restaurant adélois. J’ai appris en exclusivité que notre créateur préféré a conclu un partenariat avec 1001 pots de Val-David, qui exposera aussi ses œuvres. Pour le reste de ses projets, je vous invite fortement à visitez son site web et constater la grandeur d’un talent que la région a le privilège d’héberger.
Au final, c’est Picasso qui disait que « dans chaque enfant il y a un artiste, et que le problème était de savoir comment rester un artiste en grandissant ». Disons qu’Alexis Gervais n’aura jamais ce défi, car plus il grandit, plus il s’épanouit. Longue vie à cet instrument par lequel l’art exprime et révèle sa « grandiosité » – merci d’embellir ainsi le visuel qui tapisse et influence de façon permanente nos vies.
www.alexisgervais.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de