(Photo : Nordy)
La phase II du projet Kicking Horse sera située à proximité des pentes de ski.
|

Projet Kicking Horse : Le promoteur rassure les citoyens

Par Marie-Catherine Goudreau

La phase II du projet Kicking Horse à Morin-Heights avait soulevé des débats lors de la dernière séance du conseil le 10 mars. Mathieu Fillion, copropriétaire d’Invesco, l’entreprise de construction derrière le projet, souhaite rassurer les citoyens que ce projet « ne changera pas le visage de Morin-Heights ».

Dans un article publié par le Journal dans l’édition du 16 mars, certains résidents près du lac Peter avaient fait part de leurs inquiétudes. Le développement de 21 lots de plus de 4 000 mètres carrés est situé à proximité de ce lac ainsi que du lac Lawken.

Lac Peter

La location à court terme sera permise dans le projet. Le copropriétaire affirme cependant que les résidents voisins ne seront pas dérangés. « Les propriétés autour du lac Peter, elles sont toutes privées. Je ne peux pas dire aux résidents [du projet] d’aller à ce lac et de s’y baigner », dit M. Fillion.

Le copropriétaire assure également que le lac Peter est plus haut que l’entrée du projet Kicking Horse. Quant au ruissellement, celui-ci est prévu pour que l’écoulement de l’eau se fasse dans un bassin de rétention en bas du projet. « On ne peut pas faire de rejet dans un lac. C’est impossible de faire cela », souligne Mathieu Fillion. Le lac Peter ne sera donc pas touché, affirme-t-il.

Un projet dans les normes

Le projet « respecte toutes les normes de la Municipalité », affirme M. Fillion. « C’est très dur de développer à Morin-Heights. […] Même si on est des développeurs, on aime beaucoup notre secteur », soutient M. Fillion.

Par ailleurs, une bande de 30 mètres est prévue sur l’ensemble du sentier Horizon, qui traverse le développement et qui sera conservé. Il y aura également une zone de conservation de 20 000 mètres carrés à l’entrée du projet. Celle-ci n’est pas comprise dans les contributions pour fins de parc, comme « les taxes de parc sur le projet sont payées par chèques », dit le copropriétaire.

« Pourquoi une zone ? Je veux équilibrer. La pente est assez agressive, et plutôt que de vendre, c’est une meilleure expérience quand tu passes dans le sentier et c’est plus beau quand tu rentres dans le projet, comme ce n’est pas développé sur le côté gauche », explique M. Fillion.

La phase II du projet Kicking Horse sera située à gauche des pentes de ski du Sommet Morin-Heights. Le projet inclut aussi le prolongement de la montée Kicking Horse.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.